Une aura de mystère entoure les dinosaures: D’où viennent-ils? Ont-ils évolué? Ont-ils vraiment vécu il y a des millions d’années? Que leur est-il arrivé? Y en a-t-il en vie encore aujourd’hui? Quelqu’un a-t-il déjà vu un dinosaure vivant?

Les adultes, autant que les enfants, sont absolument fascinés par ces monstres mystérieux. Pour tenter de satisfaire une curiosité pratiquement insatiable, une foule de livres et de films ont été produits sur ces créatures intrigantes. Mais, à vrai dire, aucun mystère ne subsiste une fois que nous disposons de certaines informations clés, généralement méconnues du grand public.

Accompagnez-moi pour une excursion dans l’histoire et découvrez quelques faits étonnants qui répondront à plusieurs de vos questions à propos de ces «lézards terrifiants».

Les dinosaures ont-ils vraiment existé?

Les dinosaures ont certainement habité sur la terre dans un passé lointain. Des fossiles de dinosaures ont été découverts partout, sur toute la terre, et leurs ossements sont exposés dans les musées. Les scientifiques ont réussi à reconstituer plusieurs squelettes de sorte que nous pouvons savoir à quoi ils ressemblaient.

Quand ont-ils été découverts?

L’histoire de leur découverte remonte aux années 1820 quand Gédéon Mantell, un médecin britannique, découvrit des dents et des ossements assez inhabituels dans une carrière. Le docteur Mantell réalisa que ces restes d’animaux étaient très différents et crut avoir découvert un nouveau groupe de reptiles. En 1841, environ neuf types de ces reptiles «différents» avaient été retrouvés, dont deux nommés Mégalosaure et Iguanodon.

C’est à cette époque qu’un scientifique (créationniste), Dr Richard Owen, inventa le mot «dinosaurus», littéralement «terrible lézard», ce à quoi les ossements lui faisaient penser.

En quoi les dinosaures sont-ils «différents»?

Outre la taille gigantesque de certains d’entre eux, la principale caractéristique qui les distingue des autres reptiles (comme les crocodiles) est la position de leurs membres. Les dinosaures avaient une posture complètement verticale (debout), semblable à celle des mammifères. Les membres des autres reptiles sont pour la plupart dans une position «avachie». Comparez par exemple la manière de «marcher» d’un crocodile avec, disons, celle d’une vache. Les dinosaures auraient marché à la manière des vaches, leurs membres dressés sous leur corps. Les crocodiles se «dandinent» plutôt, alors que leurs membres se projettent de chaque côté de leur corps.

De quelles dimensions étaient les dinosaures?

Certains dinosaures étaient aussi petits que des poulets, d’autres même plus petits encore. Bien sûr, il y en avait aussi d’énormes, pesant environ 80 tonnes et mesurant 13 m de haut! Toutefois, la taille moyenne d’un dinosaure approchait probablement celle d’un petit cheval.

À quelle époque ont-ils vécu?

L’histoire que nous avons tous entendue dans les films, à la télévision ou lue dans les journaux, les magazines et les manuels raconte que les dinosaures auraient vécu il y a des millions d’années. Selon les évolutionnistes, les dinosaures auraient dominé la terre durant 140 millions d’années, avant de s’éteindre il y a environ 65 millions d’années. Cependant, les chercheurs n’ont jamais rien déterré avec une étiquette mentionnant un âge. Ils découvrent seulement des dinosaures morts, c’est-à-dire leurs ossements, et ces ossements n’ont aucune étiquette spécifiant leur âge. Cette idée de millions d’années est seulement l’histoire évolutionniste du passé telle que la racontent les évolutionnistes. Durant ce supposé 'âge des dinosaures» aucun scientifique n’était présent pour les voir vivre. En fait, il n’y a aucune sorte de preuve que le monde et ses couches fossilifères soient âgés de millions d’années. Aucun scientifique n’a jamais observé la mort des dinosaures. À notre époque, tout ce que découvrent les scientifiques, ce sont des ossements et, parce que plusieurs d’entre eux croient à l’évolution, ils tentent de faire cadrer l’histoire des dinosaures avec leur théorie de l’évolution.

D’autres scientifiques, créationnistes, avancent une hypothèse différente en ce qui concerne la période pendant laquelle vécurent les dinosaures. Ils croient pouvoir résoudre n’importe quel prétendu mystère au sujet des dinosaures et démontrer comment les traces qui en restent concordent à merveille avec leurs croyances à propos du passé, croyances puisées dans la Bible.

La Bible, le livre très spécial de Dieu (ou plutôt la collection de livres), affirme que chaque écrivain fut inspiré d’une manière surnaturelle pour écrire exactement ce que le Créateur de toutes choses voulait qu’il écrive pour que nous sachions d’où nous (et les dinosaures) venons, pourquoi nous sommes sur la terre et ce que sera notre avenir. Le premier livre de la Bible—la Genèse—nous enseigne plusieurs choses sur la manière dont l’univers et la vie sont venus à l’existence. La Genèse nous dit que Dieu a créé toutes choses : la terre, les étoiles, le soleil, la lune, les plantes, les animaux et les deux premiers êtres humains.

Même si la Bible ne nous dit pas exactement à quand remonte la création par Dieu du monde et de Ses créatures, nous pouvons estimer cette date à partir de certains passages intéressants dans la Bible:

  1. Dieu a tout créé en six jours. Il a agi ainsi pour nous donner un modèle à suivre qui devint notre semaine de sept jours (tel qu’il est décrit dans Exode 20:11). Dieu a «travaillé» durant six jours et s’est reposé le septième. De plus, les exégètes disent que le mot hébreu pour «jour» utilisé dans la Genèse au chapitre un, ne peut signifier, dans ce contexte, qu’un jour littéralement (24 heures).
  2. Le récit biblique affirme que Dieu a créé le premier homme et la première femme - Adam et Ève - le sixième jour. Plusieurs faits relatant la naissance de leurs enfants et de leurs petits-enfants sont donnés dans la Genèse. Leur généalogie est établie à travers l’Ancien Testament jusqu’au temps du Christ (Genèse 5, 10 et 11; Matthieu 1). Il ne s’agit certainement pas de chronologies remontant à des millions d’années.

Si l’on additionne toutes les dates, en considérant que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est venu sur la terre il y a presque deux mille ans, nous arrivons à la conclusion que la création de la terre et des animaux (dinosaures inclus) a eu lieu il y a à peine quelques milliers d’années (peut-être seulement six mille ans!) et non des millions d’années. Alors, si la Bible est exacte (et elle l’est), les dinosaures ont dû vivre durant cette période de quelques milliers d’années.

D’où viennent les dinosaures?

Les évolutionnistes affirment que les dinosaures ont évolué sur plusieurs millions d’années. Ils imaginent qu’une espèce animale s’est lentement transformée sur une longue période de temps avant de donner naissance à une nouvelle espèce. Ils croient que, par ce processus, les amphibiens par exemple se sont graduellement transformés en reptiles, dont les dinosaures. Cela impliquerait bien sûr qu’au cours de cette longue période de transformation il y ait eu une multitude de créatures «intermédiaires». Des traces de ces «formes transitionnelles» devraient être abondantes. Pourtant, plusieurs experts en fossiles reconnaissent qu’aucune trace incontestable de ces formes intermédiaires n’a jamais été retrouvée nulle part. Si les dinosaures ont évolué à partir des amphibiens, il devrait y avoir des traces fossiles de créatures en partie dinosaure et en partie «autre chose». En fait, si vous visitez n’importe quel musée, vous verrez des fossiles de dinosaures qui sont des dinosaures à 100 %, et non quelque chose «entre deux». Ils ne sont pas dinosaures à 25 %, 50 %, 75 % ou même à 99 %: ils sont dinosaures à 100 %!

La Bible affirme que Dieu a créé tous les animaux terrestres le 6e jour de la création. Comme les dinosaures sont des animaux terrestres, ils doivent avoir été créés ce jour-là, le même jour où furent aussi créés Adam et Ève (Genèse 1:24-31). Si Dieu a conçu et créé les dinosaures, ils doivent avoir été complètement fonctionnels, parfaitement conçus pour faire ce pour quoi ils furent créés et 100 % dinosaures dès leur création. Et cela cadre parfaitement avec l’observation des fossiles.

Les évolutionnistes déclarent qu’aucun homme n’a jamais vécu en même temps que les dinosaures. La Bible cependant affirme clairement que les dinosaures et les êtres humains doivent avoir vécu ensemble. En fait, comme nous le verrons plus loin, il existe plusieurs preuves à cet effet.

Que mangeaient-ils?

La Bible affirme que Dieu avait commandé aux premiers animaux (et aux premiers humains) d’être végétariens (Genèse 1:29-30). Il n’y avait aucun carnivore dans la création originale. Bien plus, la mort n’existait pas. C’était un monde sans défaut où Adam et Ève et les animaux (y compris les dinosaures) vivaient en parfaite harmonie et ne mangeaient que des plantes.

Malheureusement, cette harmonie n’a pas duré longtemps. Adam s’est rebellé contre son Créateur, faisant entrer le péché dans le monde (Genèse 3:1-7; Romains 5:12). Par cette rébellion, Adam et tous ses descendants (vous et moi) renonçaient au privilège de vivre dans la présence d’un Dieu saint (sans péché) et juste. Dieu jugea donc le péché par la mort.

La Bible enseigne clairement de la Genèse à l’Apocalypse que ni les animaux, ni les humains ne connaissaient la mort avant qu’Adam ne commette le péché (considérez seulement quelques-uns des nombreux passages l’affirmant: Genèse 2:17; Romains 5:12 et 8:20-22; 1 Corinthiens 15; Genèse 1: 29-30; Actes 3:21; Hébreux 9:22; Apocalypse 21:1-4). Cela veut dire qu’il ne peut y avoir eu aucun fossile animal (et aucun ossement de dinosaure) avant le péché.

Après le péché d’Adam, les animaux et les personnes ont commencé à mourir. C’était dès lors un monde différent, où la mort et la lutte venaient de faire leur apparition. Et le monde, qui une fois fut merveilleux, souffrait maintenant sous la malédiction de son Créateur (Genèse 3:14-19). Mais une promesse fut donnée (Genèse 3:15) : Dieu pouvoirait le moyen par lequel le salaire du péché serait payé et la communion entre Dieu et l’homme deviendrait à nouveau possible.

Pourquoi trouvons-nous des fossiles de dinosaures?

Dans la Genèse au chapitre six, nous lisons que toute chair (hommes et animaux) «avait une conduite corrompue sur la terre» (Genèse 6:12). Peut-être qu’hommes et animaux s’entre-tuaient; peut-être que les dinosaures commencèrent à tuer d’autres animaux et des humains. De toute façon, la Bible dit que ce monde était «méchant».

À cause de cette méchanceté, Dieu avertit un homme intègre nommé Noé, qu’ll allait détruire ce monde par un déluge (Genèse 6:13). Dieu lui commanda alors de construire une arche afin qu’un couple de toutes les espèces d’animaux terrestres (ce qui devait inclure des dinosaures) et que les membres de sa famille puissent s’y mettre à l’abri et survivre à la des-truction de tout ce qui était sur la terre (Genèse 6:14-20).

Certaines personnes croient que les dinosaures étaient trop grands, ou qu’il y en avait trop pour qu’ils puissent se réfugier dans l’arche. Cependant, il n’y avait pas beaucoup de différentes espèces de dinosaures. Il y a certainement des centaines de noms différents pour désigner les dinosaures, mais plusieurs sont attribués à des fragments d’os ou de squelettes qui appartiennent en fait à la même sorte de dinosaures découverte dans différents pays. Il est aussi raisonnable de présumer que, pour la même espèce de dinosaures, des différences de tailles, de variétés et de sexes aient pu engendrer une multitude de noms.

Regardez, par exemple, les différentes races et tailles de chiens - tous appartiennent pourtant à la même espèce : le chien. En réalité, il y a peut-être eu moins de cinquante espèces de dinosaures.

Dieu dirigea dans l’arche un couple de chaque espèce animale sans exception (sept pour certains) (Genèse 7:2-3; 7:8-9). Donc, les dinosaures aussi ont dû se trouver dans l’arche. Même s’il y avait amplement d’espace dans cette immense embarcation pour de gros animaux, peut-être Dieu envoya-t-il de jeunes adultes dans l’arche afin qu’ils aient tout l’espace nécessaire à leur croissance.

Alors qu’est-il arrivé à tous les animaux terrestres qui ne sont pas entrés dans l’arche? Tout simplement, ils se sont noyés. Plusieurs ont dû être engloutis par des tonnes de boue alors que les eaux déchaînées recouvraient la terre (Genèse 7:11-12, 19). Et la soudaineté de ce phénomène aurait créé des conditions favorables à leur préservation sous forme de fossiles. On pourrait donc s’attendre à retrouver, partout sur la terre, des millions de spécimens de ces créatures mortes enterrées dans les couches de roches formées par cette boue. Et c’est exactement ce que nous découvrons.

En passant, le déluge du temps de Noé remonte probablement à un peu plus de 4 500 ans. Les créationnistes croient que cet événement a formé la plupart des couches fossiles découvertes partout sur la terre. (D’autres fossiles se seraient formés lors d’inondations locales subséquentes, alors que le sol se stabilisait après les grands bouleversements du déluge.) Ainsi, les fossiles de dinosaures résultant du déluge datent probablement de 4 500 ans et non de millions d’années.

Est-ce que les dinosaures ont pu vivre à des époques récentes?

Pour que les différentes espèces de dinosaures aient survécu au déluge, il faut d’abord qu’elles soient descendues de l’arche pour ensuite se confronter au nouveau monde postdiluvien.

Dans la Bible, au chapitre 40, versets 10 à 19 du livre de Job (qui vécut après le déluge) Dieu décrit une énorme bête avec laquelle Job était familier. Cet animal (gigantesque) nommé «béhémoth» est désigné comme «la première des oeuvres de Dieu» (Job 40:14), peut-être le plus gros des animaux créés par Dieu. Étonnamment, il remuait sa queue comme un cèdre! Même si certains commentateurs bibliques affirment qu’il pourrait s’agir d’un éléphant ou d’un hippopotame, en réalité, la description de cet animal correspond à celle d’un dinosaure comme le Brachiosaure. La queue des éléphants et des hippopotames ne ressemblent en rien à un cèdre!!!

En fait, très peu d’animaux sont décrits de façon aussi détaillée dans la Bible. Contrairement à ce que plusieurs pensent, ce que nous appelons aujourd’hui dinosaure est plus souvent mentionné dans les Écritures que la plupart des autres animaux! Ainsi, les dinosaures, de toutes espèces, ont sans doute vécu en même temps que les humains de l’après-déluge.

Les dinosaures sont-ils mentionnés dans la littérature ancienne?

Curieusement, le mot «dragon» est utilisé à quelques reprises dans l’Ancien Testament. Dans la plupart des cas, il serait tout à fait approprié de remplacer le mot «dragon» par dinosaure. Les créationnistes croient que les dinosaures étaient appelés dragons avant l’apparition du mot dinosaure datant des années 1800. Évidemment, on ne peut s’attendre à lire ce mot dans les bibles traduites à une époque antérieure (comme la version autorisée de 1611).

De même, il y a plusieurs livres d’histoires anciennes dans différentes bibliothèques du monde relatant en détail la rencontre d’humains et de dragons. Au grand étonnement de tous (sauf peut-être des créationnistes) plusieurs de ces des-criptions de dragons concordent avec ce que les scientifiques d’aujourd’hui décrivent comme les dinosaures, même le Tyrannosaure. Malheureusement, cette évidence n’est pas reconnue par les évolutionnistes. Pourquoi? Seulement parce que, selon leur croyance, les dinosaures et les humains ne peuvent avoir vécu à la même époque! De toute façon, plus nous fouillons la littérature historique, plus nous réalisons que les preuves appuyant l’existence véridique des dragons sont écrasantes, que ces dragons ressemblent beaucoup à nos reconstitutions modernes de dinosaures et que plusieurs personnes ont témoigné de leur existence, il y a encore tout juste quelques centaines d’années.

Qu’est-il arrivé aux dinosaures?

Cette question stimule grandement l’imagination des évolutionnistes. Croyant que les dinosaures auraient «dominé» le monde durant des millions d’années avant de disparaître plusieurs millions d’années avant l’apparition de l’homme, ils en sont venus à toutes sortes d’hypothèses pour expliquer cette «mystérieuse» disparition.

La variété d’idées trouvées dans la littérature évolutionniste concernant cette supposée extinction est renversante. En voici un petit échantillon:

Les dinosaures sont morts de faim - ou de suralimentation; ils ont été empoisonnés; des cataractes les ont rendus aveugles et incapables de se reproduire; des mammifères ont dévoré leurs oeufs. D’autres causes sont invoquées : poussières volcaniques, gaz toxiques, comètes, taches solaires, météorites, suicide collectif, constipation, parasites, rétrécissement du cerveau (et stupidité croissante), hernies discales, changements atmosphériques, etc.

Il semble évident que les évolutionnistes ne savent pas ce qui s’est produit et s’accrochent à n’importe quoi. Dans un récent livre A New Look At the Dinosaurs, l’auteur, un évolutionniste, affirme :

«Maintenant la question importante : quelle est la cause de toutes ces extinctions survenues à une époque précise, il y a environ 65 millions d’années? Des douzaines d’explications ont été avancées, certaines sérieuses et sensées, d’autres assez saugrenues, sinon carrément risibles. Chaque année, cette épineuse question suscite de nouvelles théories. Le problème est de trouver une seule explication pour la mort, au même moment, d’animaux terrestres et marins, mais seulement de certains d’entre eux, puisque plusieurs représentants de ces espèces ont vécu «heureux» durant la période qui a suivi. Hélas, aucune explication de ce type n’existe» (Alan Charig, p. 150).

Pourtant une telle explication existe bel et bien. Si vous mettez de côté le schéma évolutionniste et ses millions d’années et si vous prenez la Bible au sérieux, vous découvrirez une explication tout à fait plausible et s’accordant avec les faits:

Lors du déluge, plusieurs créatures marines sont mortes mais certaines ont survécu. Si toutes les créatures terrestres qui n’étaient pas à bord de l’arche ont péri, leurs «représentants» sur l’arche, eux, ont survécu. Ces animaux terrestres (y compris les dinosaures) ont découvert que le nouveau monde postdiluvien était très différent du monde antédiluvien. Ce nouvel environnement se caractérisait maintenant par: 1) la compétition pour la nourriture moins abondante; 2) d’autres catastrophes; 3) l’homme devenu chasseur pour sa nourriture (et peut-être par plaisir); 4) la destruction des habitats, etc. En conséquence, plusieurs espèces, dont le groupe d’animaux que nous appelons aujourd’hui dinosaures, se sont éventuellement éteintes. En fait, un bon nombre d’espèces animales s’éteignent chaque année. L’extinction semble être la règle dans l’histoire de la terre (et non pas l’apparition de nouvelles espèces comme on pourrait s’y attendre selon la théorie de l’évolution).

Pourrions-nous voir un jour un dinosaure vivant?

La réponse est probablement non, mais encore . . . . Quelques scientifiques croient qu’un petit nombre de dinosaures survivent peut-être dans des jungles reculées. Nous découvrons encore aujourd’hui des espèces végétales et animales provenant de régions inexplorées jusqu’à maintenant. Dans certains pays même, des aborigènes décrivent des bêtes ressemblant à ce qui pourrait être des dinosaures.

Les créationnistes, en tout cas, ne seraient pas surpris si quelqu’un découvrait un dinosaure vivant. Les évolutionnistes, pour leur part, devraient alors expliquer leur affirmation si dogmatique selon laquelle l’homme et le dinosaure n’ont jamais été contemporains. Peut-être répliqueraient-ils alors avec une explication du type «ce spécimen a survécu parce qu’il était captif d’une région isolée, demeurée inchangée depuis des millions d’années». Vous voyez, peu importe les découvertes, et combien embarrassantes elles peuvent être pour les thèses évolutionnistes, ceux-ci seront toujours en mesure de «concocter une réponse» parce que l’évolution est une croyance. Elle n’est pas une science car elle ne s’appuie pas sur des faits!!

Quelles leçons pouvons-nous tirer des dinosaures?

L’observation des ossements de dinosaures peut nous rappeler que la mort ne faisait pas partie de la création à l’origine. En fait, la mort est une intruse, entrant dans le monde quand le premier homme a désobéi à Dieu. Selon la Bible, puisque nous sommes tous descendants de ce premier homme, Adam, nous sommes aussi pécheurs. «C’est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a passé sur tous les hommes, parce que tous ont péché...» (Romains 5:12). «Car il n’y a pas de distinction : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.» (Romains 3:23). Nous avons besoin de reconnaître que la méchanceté dans le monde est attribuable au péché, à la rébellion de l’homme contre Dieu.

Nous pouvons aussi nous rappeler que Dieu, Créateur de toutes choses, y compris les dinosaures, est aussi le Juge de Sa création. Il a jugé la rébellion d’Adam en condamnant le monde à la mort. Adam avait été avisé de la conséquence de désobéir au commandement de Dieu de ne pas manger du fruit d’un arbre particulier : '. . . mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras» (Genèse 2:17).

Les dinosaures nous rappellent également que Dieu a jugé la rébellion au temps de Noé en détruisant par l’eau le monde méchant et, avec lui, des milllions de créatures. La Bible enseigne que Dieu jugera encore le monde, mais cette fois par le feu : «Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour-là, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre, avec les oeuvres qu’elle renferme, sera consumée' (2 Pierre 3:10).

Mais rappelons-nous qu’après ce jugement par le feu, Dieu créera un nouveau ciel et une nouvelle terre : «Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera» (2 Pierre 3:13). Et à quoi ressemblera cette nouvelle terre? «Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu» (Apocalypse 21:4).

Mais la Bible nous avertit aussi que beaucoup ne seront pas admis dans ce nouveau monde et souffriront pour l’éternité: «Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre: cela, c’est la seconde mort» (Apocalypse 21:8).

Les humains, qui sont pécheurs dès leur conception (Psaume 51:7), ne peuvent vivre dans la présence d’un Dieu saint, mais sont condamnés à en être séparés. Mais, Dieu a pourvu un moyen merveilleux pour les délivrer du péché. La Bible enseigne que Dieu a offert le sacrifice parfait nécessaire pour payer le châtiment du péché de l’homme. Le Fils de Dieu, Celui qui est en fait le Créateur du monde (Colossiens 1:16), est venu sur la terre en tant qu’homme, descendant d’Adam, pour souffrir la mort pour nos péchés. «Mais maintenant, Christ est ressuscité d’entre les morts, il est les prémices de ceux qui sont décédés. Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ . . . .» (1 Corinthiens 15:20-22).

Le Seigneur Jésus-Christ est mort sur la croix pour nos péchés, mais ll est ressuscité le troisième jour, triomphant de la mort afin que toute personne qui croit en Lui et L’accepte dans sa vie comme son Sauveur personnel soit réconciliée avec Dieu et puisse vivre éternellement avec son Créateur. «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle» (Jean 3:16). «Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice» (1 Jean 1:9).

Pour ceux qui n’acceptent pas par la foi ce que Christ a fait pour eux et qui ne reconnaissent pas leur nature pécheresse et leur besoin d’être rachetés, la Bible affirme qu’ils vivront éternellement séparés de Dieu dans un lieu de tourment, où il y aura «des pleurs et des grincements de dents» (Matthieu 24:51). Mais pour ceux qui confient leur vie au Seigneur Jésus—Quel merveilleux message! Quel merveilleux Sauveur! Quel merveilleux salut en Christ, le Créateur!